Recrutement

Travail en freelance : un statut en plein essor

Mélusine Sorgato Published on 2020-12-07


Photo by 🇨🇭 Claudio Schwarz on Unsplash 


Traversé par de profondes mutations, le marché de l’emploi a vu son évolution s’accélérer ces dernières années. Aujourd’hui, le travail en freelance dispose d’une notoriété grandissante, tant auprès des actifs que du côté des recruteurs. Découvrez les raisons du succès de ce statut particulier. 


Qu’est-ce que le travail en freelance ?

1.1. Définition du freelancing

Un freelance est une personne qui travaille de manière indépendante : il est son propre patron. Le travailleur indépendant dispose de compétences variées, allant de sa spécialisation technique (le secteur IT par exemple) aux softs skills (communication, négociation, flexibilité, etc.), en passant par l’indispensable maîtrise du domaine de l’entrepreneuriat. À son compte, le freelance démarche (ou est démarché) des entreprises pour leur proposer ses services sous la forme d’une ou plusieurs missions. Ce n’est donc pas un contrat de travail (du type CDD ou CDI) à proprement parler qui est signé avec la compagnie qui l'emploie, mais un devis qui engage chacune des deux parties. Le travail en freelance permet à l’exécutant de choisir ses clients, de fixer ses horaires et ses tarifs pour chacun de ses contrats. Et lors de leur réalisation, il est tenu à une obligation de moyen et non de résultat). 


1.2. L’origine de ce statut

S’il paraît récent, ce statut n’a pourtant rien de nouveau. En effet, à l’origine la plupart des travailleurs exerçaient leur profession en tant qu’indépendants. Déjà les paysans des siècles passés, sorte d’ouvrier agricole, louaient leur bras à la journée aux propriétaires des champs. Il a fallu attendre le XXe siècle pour que le salariat devienne prépondérant sur le marché du travail, en apportant de nombreux avantages sociaux. Dès lors, la majorité des actifs étaient salariés. Cependant, ces avantages ont commencé à décliner avec des mutations sociétales profondes, telles que la mondialisation, les crises successives et, in fine, la dégradation de la situation du marché de l’emploi. Dans les années 2000, le statut de freelance a connu un regain d’intérêt, démultiplié par des politiques publiques favorables à la création d’entreprises à partir de 2003, et par la mise en place du statut d’auto-entrepreneur (aujourd’hui micro-entrepreneur) en 2009. Ainsi, en l’espace de ces dix dernières années, le travail en freelance a acquis une notoriété renouvelée, dans une multitude de secteurs tels que le digital et les ressources humaines. 


1.3. Un large choix de régimes juridiques 

Il faut savoir que le statut de « freelance » regroupe, en France, une pluralité de régimes juridiques. Le travailleur indépendant peut être à la tête : 

  • D’une micro-entreprise. Les avantages sont nombreux : cotisations sociales peu élevées, facilité de création… Cependant, le chiffre d'affaires annuel y est plafonné. C’est un donc un format idéal pour commencer une activité. (D’après l’INSEE, ce statut en plein essor représentait, en 2019, 47% des créations d’entreprises, soit 25 % de plus qu’en 2018.)
  • D’une Entreprise Individuelle (EI) ou d’une Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL). Prolongement de la micro-entreprise, sans plafond pour le chiffre d’affaires annuel toutefois, les cotisations sociales y sont beaucoup plus élevées. 
  • D’une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL). Sorte de SARL, l’EURL est une société et permet donc moins de flexibilité.
  • D’une Société par Action Simplifiée Unipersonnelle (SASU). Société au statut très souple, ses formalités de création sont cependant assez complexes. 
  • Le freelance peut aussi opter pour le portage salarial, un statut hybride mêlant entrepreneuriat (autonomie) et salariat (pour une entreprise de portage salarial).

Ainsi les entrepreneurs indépendants disposent d’un large choix de régimes juridiques, ce qui contribue à la popularité croissante de ce statut.


Un statut au succès exponentiel

2.1. La popularité du freelancing en chiffres 

Dominant en France jusque dans les années trente, le travail en freelance a diminué face au développement du salariat. Dans les années 2000 cependant, une hausse du nombre d’indépendants est enregistrée, et ne cesse dès lors de croître. Les bouleversements de l’environnement économique et la volonté des nouveaux actifs sur le marché du travail de changer les codes ont largement contribué à l'expansion du freelancing. Ainsi en 2019, d’après de l’INSEE, la France comptait 815 300 créations d’entreprises, soit 18% de plus qu’en 2018 (à titre de comparaison, le nombre de travailleurs indépendants en 2011 avoisinait les 550 000). 

Ces faits témoignent d’un véritable changement de mentalité de la population active, s’adaptant au nouveau paysage économique. D’après une étude sur la génération des Millenials commandée par Monster en 2017 auprès de l’institut YouGov, 50% de ces jeunes travailleurs français opteraient pour l'entrepreneuriat s’ils le pouvaient. 

Dans une interview pour le magazine en ligne challenges.fr, l’économiste Jean-Marc Daniel annonçait en 2016 le déclin du salariat au profit du travail en freelance. D’ici 50 ans selon lui, 50% de la population aura basculé vers l’indépendance. Enfin, d’après une enquête publiée par le CREDOC en avril 2017, 45 % des 18-24 ans associent le travail en freelance à une plus grande liberté, tandis que 33% estiment qu’il facilite la conciliation entre la vie personnelle et professionnelle (contre 23% pour leurs aînés).


2.2. Sept avantages du travail en freelance

Les bouleversements économiques et sociaux de ces dix dernières années ont entraîné un changement dans les priorités des travailleurs. En recherche de plus de liberté et d’un meilleur équilibre de vie, les nouvelles générations semblent s’éloigner du modèle des entreprises traditionnelles. Nombreux sont les arguments qui motivent les actifs à opter pour le statut d’indépendant. 

  1. L’autonomie. Le professionnel indépendant est son propre patron. Il gère son entreprise comme il l’entend et travaille à son rythme. 
  2. La flexibilité. Le freelance peut changer à souhait ses horaires et ses lieux de travail et par conséquent les adapter à ses contraintes personnelles.
  3. L’organisation. Il choisit lui-même son agenda. Il peut par exemple décider de s’investir dans son entreprise 4 jours sur 7, et profiter du reste de son temps pour suivre des formations afin de proposer de nouveaux services et ainsi grimper en compétence. Il est dès lors pleinement détenteur de son évolution professionnelle.
  4. Le salaire. Le travailleur autonome choisit le mode de facturation (taux journalier moyen, taux horaire, etc.) qui lui convient et peut appliquer les tarifs de son choix. 
  5. Le choix. Il appartient au freelance seul de sélectionner les projets qui le motivent et les collaborateurs avec lesquels il souhaite travailler.
  6. Vivre de sa passion. La grande souplesse de ce statut permet à l’indépendant d’adapter son métier pour qu’il lui convienne, voire de créer de toute pièce une profession qui lui convient. 
  7. Le challenge. Se lancer à son compte et réussir peut être une véritable source de motivation et de fierté personnelle. 


L’évolution des pratiques de recrutement sur le marché du travail

3.1. Une augmentation du nombre de freelances employé par les entreprises

Les mutations du marché du travail ont largement impacté les pratiques des entreprises, tant dans leur organisation que dans les politiques de ressources humaines (RH). Aujourd’hui, elles font de plus en plus appel à des freelances, et ce pour différentes raisons : 

  • Du fait de la situation économique actuelle, certaines sociétés sont réfractaires lorsqu’il s’agit de recruter en CDI ou en CDD. Elles se tournent dès lors vers des solutions de court terme, tel que l’emploi d’indépendants pour des missions ponctuelles. C’est pour elle l’assurance d’une prise de risque minime. 
  • D’autre part, certains secteurs font face à une pénurie de talents et les entreprises se trouvent en difficulté lorsqu’il s’agit de recruter des salariés. D’après Laetitia Vitaud, fondatrice de Cadre Noir, organisme conduisant des recherches sur le futur du travail, la transformation numérique des entreprises induit des besoins RH très élevés, comme dans le secteur IT par exemple. 
  • Parallèlement, l'entrepreneuriat attire de façon croissante les jeunes diplômés issus de filières diverses. Le travail en freelance, par sa souplesse, correspondant davantage à leur aspiration de vie. 


3.2. Ces atouts des travailleurs freelances qui séduisent les entreprises 

  • L’expertise : 

Le travailleur freelance est un expert dans son domaine. Avec plusieurs clients à son actif, il a réalisé des missions variées sur de multiples sujets. Par ailleurs, l’indépendant est une personne qui se met continuellement à jour sur les pratiques de son secteur d’intervention, afin de pouvoir proposer un service de qualité à ses collaborateurs. Ses prochaines missions dépendant bien souvent de la satisfaction de ses anciens clients, ses attentes envers lui-même sont par conséquent élevées. 

  • Le gain de temps : 

Une entreprise ayant un besoin urgent d’expert n’a pas forcément le temps de mettre en place un processus de recrutement de salariés. Privilégier le travail en freelance leur assure de trouver rapidement une personne disponible pour mener à bien la mission. 

  • Facilité d’organisation : 

Les démarches administratives sont largement simplifiées. Il n’est pas nécessaire d’établir un contrat de travail, un devis signé permet au freelance de démarrer le projet que vous lui confiez.

  • Le budget : 

Le travailleur indépendant opère bien souvent à distance, avec ses propres outils et son propre bureau. C’est là un gain financier pour l’entreprise qui emploie ses services. D’autre part, elle n’a pas à payer ses cotisations sociales, ces dernières étant à la charge du freelance.

  • La flexibilité : 

Afin de mener à bien de nouveaux projets, nombre d’entreprises doivent recruter. Or certains de ces travaux ne nécessitent qu’une présence temporaire d'experts supplémentaires. Employé un freelance se révèle dès lors une solution idéale. 



Photo by Austin Distel on Unsplash 


IT, recrutement, conseils… Le travail en freelance s’impose de plus en plus sur le marché de l’emploi, quel que soit le secteur. Vous êtes chef d’entreprise et cherchez à faire appel à un freelance en recrutement ? Vous êtes un indépendant en recherche de votre prochaine mission ? Découvrez notre plateforme de mise en relation spécialisée !


Mélusine Sorgato Published on 2020-12-07
Image placeholder

Poursuivre la lecture

Encore plus d'articles de Pepit

Recrutement 2020-11-02 Pourquoi faire appel à un Recruteur Indépendant ?

Le Recruteur Indépendant est de plus en plus sollicité par les entreprises ! Découvrez 4 bonnes raisons de faire appel aux services d'un freelance spécialisé.

Recrutement 2020-11-16 Comment obtenir des Missions Freelances dans le recrutement ?

Vous êtes recruteur indépendant ? Découvrez 7 stratégies incontournables pour trouver vos prochaines Missions Freelances spécialisées dans votre secteur d'activité !